LabCMO - Laboratoire de communication médiatisée par ordinateur

Publications et présence dans les médias

Le LabCMO reçoit une importante subvention d'équipe!

Nous sommes très heureux d'annoncer que le LabCMO a obtenu une subvention de près de 338 000 $ sur 4 ans (2016-2020) auprès du Fonds de recherche du Québec - Société et culture (FRQSC), via son programme "Soutien aux équipes de recherche". 

 

Lire la suite...

Twitter

Séminaire - L’imbrication entre les recherches sur les technologies de communication et les approches Science, technologie et société (STS)

Le 23 novembre prochain, le LabCMO vous invite au premier séminaire-conférence de sa programmation 2012-2012.

Animée par Serge Proulx, co-directeur du LabCMO et professeur à l'École des médias de l'UQAM, et Stéphane Couture, membre du LabCMO diplômé du doctorat conjoint en communication, l'activité portera sur L’imbrication entre les recherches sur les technologies de communication et les approches 'Science, technologie et société (STS)'.
Le séminaire-conférence se tiendra au local J-4435 (Pavillon Judith-Jasmin, UQAM), de 9h30 à 12h30.

L'inscription est gratuite, mais obligatoire. Veuillez confirmer votre participation en écrivant au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

 

Résumé

Les technologies de l'information et de la communication (TIC) ont pris une importance décisive dans les sociétés contemporaines. Premièrement, la pénétration massive des technologies numériques dans l'organisation industrielles participe d'une transformation en profondeur du mode de production. Deuxièmement, la numérisation de l'environnement médiatique concourt à une mutation du mode de communication. Troisièmement, l'avènement des médias personnels de communication en réseau (web social) laisse entrevoir des transformation dans le mode de représentation des sociétés contemporaines (espaces publics pluriels hétérogènes, nouveaux mécanismes de visibilité sociale). Surtout depuis les années 1970, la sociologie de la communication a marqué progressivement un intérêt à l'égard des technologies. Des domaines d'études se sont développés: sociologie des usages, recherches interdisciplinaires sur/avec Internet, recherches sur/avec les nouveaux médias, recherches sur/avec le code.

Nous montrerons en quoi les TIC constituent une classe spécifique de technologies. Puis, nous indiquerons les orientations prises par les recherches portant sur les TIC, depuis la décennie 1980 jusqu'à nos jours. S'éloignant d'une perspective essentialiste, les approches sont devenues moins techno-centrées. En même temps, dans la décennie 2000, de nouvelles études sur le code ont vu le jour : elles ouvrent la "boîte noire" des technologies numériques et entraînent un recentrement sur la performativité de la technique. Des enjeux scientifiques et sociaux seront identifiés, de même que les défis qui se présentent aux chercheurs pour l'avenir.

 

Lectures suggérées

(Les textes seront envoyés aux personnes ayant confirmé leur inscription au séminaire)

Guillaume Latzko-Toth et Florence Millerand (2012). "Sociologie des usages et Science & Technology Studies : un dialogue à poursuivre", dans G. Vidal (dir.), La sociologie des usages: continuités et transformations, Hermes Science Publications, London, p. 119-150.

Serge Proulx (2012). "La sociologie de la communication au prisme des études sur la science et la technologie", dans S. Proulx et A. Klein (dir.), Connexions. Communication numérique et lien social, Presses universitaires de Namur, Namur, p. 17-38.