LabCMO - Laboratoire de communication médiatisée par ordinateur

Publications et présence dans les médias

Alexandre Coutant est de passage à Radio-Canada

 

Alexandre Coutant, professeur au département de communication sociale et publique à l’UQAM et directeur de l'axe 1 du LabCMO, a été interviewé à l’émission La sphère, à Radio-Canada. Il a discuté des limites des outils de ciblage et de prédiction en ligne. Son entrevue est disponible en ligne

Alexandre Coutant s’est aussi présenté dans le cadre du 86e Congrès de l’Acfas qui a eu lieu du 7 au 11 mai 2018, à Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Arsenault

Twitter

Conférence-débat : Les interfaces de programmation (API) du Web : nouveau médiateur culturel? Le cas de Twitter

 

 

 Le vendredi 9 mai 2014, Samuel Goyet, doctorant en sciences de l’information et de la communication (Paris-Sorbonne) et en études littéraires (Université Laval), a présenté ses recherches sur le rôle de médiation culturelle exercé par les interfaces de programmation du Web (API). Cette activité était organisée conjointement avec la Chaire de recherche du Canada sur les nouveaux environnements numériques et l'intermédiation culturelle (Nenic Lab/INRS).

 Horaire : Vendredi 9 mai, de 9h30 à 10h30

Montréal : UQAM, salle J-2615

Québec : INRS, 490, rue de la Couronne, salle 4412

 

Intervenant

 Samuel Goyet est doctorant en sciences de l’information et de la communication au GRIPIC (Paris-Sorbonne) et en études littéraires à la Chaire de recherche sur les cultures numériques (Université Laval), sous la direction respective d’Emmanuël Souchier et de Milad Doueihi. Son projet de thèse porte sur l’enjeu éditorial des API web publiques. Il est également co-secrétaire des Rencontres Internationales de Lure, consacrées à la typographie et au graphisme.

 

Résumé

 Boutons « Like », cartes Google Maps, « widgets », tweets « ancrés »… Toutes ces formes textuelles peuplent le quotidien de nos pages web. Elles ont en commun d’être rendues possibles par des interfaces de programmation, soit un moyen pour une entreprise (Facebook, Google, Twitter…) de structurer et de réguler l’accès à ses données informatiques, rendant possible l’utilisation de ces données par des acteurs tiers, développeurs professionnels ou simples internautes. Médiation technique donc, mais pas seulement. Car à travers les API, c’est aussi un modèle économique et la nature même de ces objets textuels mis en circulation qui est définie. En ce sens, une API et plus précisément sa documentation est une médiation éditoriale, qui exerce un contrôle sur le texte qu’elles permet de produire. L’étude conjointe de la documentation de Twitter et des formes textuelles qu’elle permet d’écrire mettra à jour la complexité de cette médiation.